AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 L'homme nait de ce que la nature comprend le moins...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Julian D. Willsbury
    ADMIN ;; Have got your life under my hands, is'nt it crazy ?

Julian D. Willsbury

Avatar : Ben Barnes
Messages : 64
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Dans ton esprit, petit homme...

YOUR IDENTITY CARD, PLEASE !
what i always have with me:
relationship on the island:
like a super hero: Absorbe l'énergie vitale par simple contact tactile.

L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... Vide
MessageSujet: L'homme nait de ce que la nature comprend le moins...   L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... Icon_minitimeVen 21 Aoû - 13:36


      Spoiler:
       




I am what I want.

Exposez ici tous les traits de caractère de votre personnage, peu importe combien il y en a au final. ^^


    Plutôt black or white ?Black

    Verre à moitié plein ou à moitié vide ?A moitié vide

    Plutôt ange ou demon ?Ange démoniaque, j'ai le droit :p

    Plutôt crème caramel ou hamburger ?Crème caramel Rolling Eyes

    Bierre ou soda ?Soda!

    Paris ou New York ?New York

    Plutôt Michael Jackson ou Bob Marley ?Bob Marley

    Plutôt gymnastique, ou foot ?Foot

    Lecture ou jeux vidéos ?Lecture

    Plutôt grigri, ou doudou ?Grigri

    Ipod ou Iphone ?Iphone

    Dans le mobile, il y a combien de numéros ?Euh... environ 300.

    Parc ou plage ?Parc

    Nuit ou jour ?Nuit

    Piercing ou tatouage ?Tatouage

    Autres ?Le coeur a ses raison que la raison ne comprend pas




Hors Jeu


    Prénom :Hum...

    Âge :17 ans bien passé

    Avatar :Ben Barnes

    Présence sur le forum : 5/7

    Commentaires sur le forum :Magnifique, intrigue parfaite, staff génial, normal... Razz


Because I’m the best.


Dernière édition par Julian D. Willsbury le Mar 1 Sep - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian D. Willsbury
    ADMIN ;; Have got your life under my hands, is'nt it crazy ?

Julian D. Willsbury

Avatar : Ben Barnes
Messages : 64
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Dans ton esprit, petit homme...

YOUR IDENTITY CARD, PLEASE !
what i always have with me:
relationship on the island:
like a super hero: Absorbe l'énergie vitale par simple contact tactile.

L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... Vide
MessageSujet: Re: L'homme nait de ce que la nature comprend le moins...   L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... Icon_minitimeMar 1 Sep - 19:50

Dady, tell me a story !

Il était une fois...

L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... 020 L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... 012



    Il faisait une humide, le sol était froid, le moindre petit mouvement raisonnait sur des kilomètres et lorsqu'il respirait une fumée blanche sortait de sa bouche, on se serait cru au pôle-nord. Les dents serrées, le regard furtif tel un aigle, les sens en alerte, il attendait doucement. Les parois étaient fragiles, à chaque doigts posés sur sa surface, elle s'effritait. Mais rien ne pouvait l'effrayer plus que ce qui l'attendait à l'extérieur, alors il restait tapis dans cette petite grotte. Le vent grondait au dehors, des pas dans la neige se faisait entendre, et un grognement sourd se faisait entendre. Il tenta de décaler son pieds, sentit qu'il touchait quelque chose, mais trop tard, les cailloux était tombé au fond du... ravin. Julian leva les yeux aux ciel, s'agrippa comme il pouvait à la paroi rocheuse et tenta d'observer l'extérieur en espérant que le loup est abandonné sa traque. Tentant de placer son oeil dans la fente, il se souleva pour essayer d'apercevoir l'animal, un museau se précipita alors dans la fente et Julian recula de justesse, laissant échapper un petit "Wow!" Puis, attendant encore quelques secondes, il put ouïr des petits cris de bête blessée, que l'on tue à vrai dire. Se penchant pour regarder à nouveau, il eut un mouvement de recule en apercevant une masse gigantesque se profiler dans l'ouverture.

    " Alors garçon, on a eu peur ? Ricana l'homme se sa voix caverneuse.
    - C'est mon nouveau plan d'attaque, faut que je le poffine un peu, mais si t'étais pas intervenu, je l'aurais eut. Répliqua Julian avec un sourire. Bien sûr, comme c'est toi le gros gaillard, j'te laisse le ramener ! Dit-il avec un clin d'oeil.
    - C'est pas toi qui devait te faire les muscles.. ? Lança-t-il avec un air malicieux.
    - Ils sont froids là, je ne voudrais pas risquer de me les froisser. Allez, cesses de bavarder et prends-le, la nuit va tomber, on doit rentrer. "

    Sans plus de commentaire, le garde-chasse attrapa le cadavre du loup et le fit basculer sur son épaule tel un sac de pommes de terres. Ils retrouvèrent le traineau et prirent la direction de la résidence.




    ***


    L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... 037 L'homme nait de ce que la nature comprend le moins... 024


    Le feu passa au rouge, les voitures stoppèrent leur course et les piétons commencèrent à traverser. Jetant un coup d'oeil à sa montre, il fit les yeux ronds en remarquant son retard de près de 20 minutes.
    * Elle va me tuer... *

    S'arrêtant devant un marchand de fleur, il lui prit un bouquet d'hortensia, elle les adore et puis en plus ça va bien avec ses yeux. Tout fière de lui il se rendit au café de l'angle de la 5ème avenue et tenta de fouiller la foule à la recherche de... Il l'avait trouvé. Se dirigeant vers, sourire charmeur flottant sur les lèvres, il se pencha pour déposer un délicat bisou dans le cou, et lui présenta le bouquet. "Pour la plus lumineuse des créatures..." Lança-t-il dans un souffle.
    Elle accepta le présent avec complaisance, mais le fixa d'un regard assassin tout de même, histoire de lui faire comprendre qu'il ne devrait pas lui faire le coup à chaque fois. S'asseyant en face d'elle, il commanda un café et la fixa quelques secondes. Cela faisant maintenant un mois qu'il ne s'était pas vu, il avait dû partir deux semaines chez ses parents en Alaska - quelle idée d'aller s'enterrer là-bas " Pensait-il souvent - et elle, Jennifer, avait fait son petit voyage en Inde. Elle avait l'air radieuse, son teint lumineux et bronzé, ses gestes gracieux et calmes, son visage détendu... Un sourire planait toujours sur le visage de Julian qui ne savait pas par quoi commencer, ayant trop peur de gâcher ce moment, ces retrouvailles.

    " Comment était l'Inde ? Lâcha-t-il finalement avec intérêt.
    - Magnifique, intéressant, tout ce que j'adore. Tu me connais ! Et toi, chez tes parents... ? Finit-elle par demander avec un soupçon d'hésitation dans la voix.
    - Eh bien... J'ai chassé le loup qui attaquait les chevaux, j'ai passé beaucoup de temps à lire et... Je crois que c'est tout. Répondit-il avec une moue dubitative.
    - Normal quoi. Répliqua-t-elle avec ironie.
    - J'espère qu'il te reste une jolie robe dans ton placard, ce soir je t'enlève. Lança-t-il les yeux pétillant... Et aussi pour changer de sujet Razz
    - Tu sais que je déteste les surprises... "

    A peine avait-elle terminé sa phrase qu'un homme vint s'écraser sur leur table. Julian fit reculer sa chaise d'un coup sec et se jeta sur l'homme pour le pousser avec force hors de son champ de vision. Il attrapa Jennifer et la mit à l'abris derrière lui. Le corps restait inerte sur le sol, Julian s'en approcha, tâta du pied pour vérifier qu'il était conscient, rien. Tout le monde autour était horrifié, poussait des cris stupéfait, lui s'agenouilla et souleva légèrement le corps pour le faire basculer sur le dos. Voulant fouiller sa veste afin de trouver ses papiers d'identité, l'homme agrippa sa main et la teint fermement. Julian tentait veinement de se débattre mais le blessé refusait de lâcher prise.

    " S'il vous plait, lâchez ma main... ! " Répéta-t-il lentement afin que l'homme comprenne. Jennifer se précipita pour tenter de défaire les doigts de l'homme autour de ceux de son fiancé. Julian se sentit étrangement revigoré au fur et à mesure que les secondes passés, il savait que cela ne venait pas de lui, fermant les yeux, il se concentra pour tenter de stopper le processus, mais comme à chaque fois, il échouait sans succès aucun. Finalement les deux mains se lâchèrent et avant que quiconque n'est le temps de dire quoi que ce soit l'homme lançait un dernier soupir. " Merde !" Souffla Julian, qui se releva prestement et sonda la foule en quête d'une sortie quelconque. Jennifer s'était relevée, pétrifiée, mais trouva le courage de le rattraper, et, lui agrippant le bras elle le força à se tourner vers elle. " Ce n'est pas ta faute Julian, et tu le sais !" La rejetant froidement, il se campa à quelques mètres d'elle, mit ses mains devant lui comme pour se protéger et n'osa même pas la fixer. "Un jour, c'est à toi que je ferai du mal, je me l'interdis." Se remettant en marche, il l'entendis crier son nom derrière lui. "Julian je t'en prit, on va trouver une solution ! Restes, s'il te plait... !" La regardant une dernière fois, il ne sut quoi répondre vraiment, la scène faisait un peu cliché, mais ce qui l'était moins, c'était sa situation actuelle, dans un élan d'amertume il prononça pour la dernière fois ces quelques mots qu'elle seule avait jamais entendue, "Je t'aime...".


    Malheuresement les histoires ne finissent pas toujours bien...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'homme nait de ce que la nature comprend le moins...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
shut up and be safe :: ● B I E N V E N U E à B O R D ● :: 
    « les fiches
 :: les fiches rescencées
-